top of page

Avis lecture de "À la lumière de nos jours"


Mon retour « À la lumière de nos jours » de Clarisse Sabart


L’histoire commence en 1977 puis on bascule en 2013. La mère de Julia lui a laissé une lettre chez un notaire dans laquelle elle lui confie ses amertumes, des bribes de sa vie, son divorce mais surtout son souhait que Julia renoue avec son père. Elle se résout donc à quitter Paris pour partir en Touraine et ainsi respecter son vœu à titre posthume.

Cependant, la démarche lui parait impossible, tant elle a de la rancœur vis-à-vis de son père qui a déserté le paysage familial suite à son infidélité.

On va suivre en parallèle l’histoire de l’arrière-grand-mère Eugénie qui quitte la Touraine pour Paris suite à un déshonneur.

On fera la connaissance avec Suzette, la fille d’Eugénie.

Forcément, on suivra Julia, qui semble avoir tout perdu au niveau personnel comme professionnel. Elle ne s’est jamais vraiment remise d’une histoire d’amour et pourrait affronter les démons du passé.

D’autres femmes s’inviteront dans plusieurs passages du livre, précurseurs du féminisme et déchainant les passions. Toutes les femmes décrites dans le livre sont résilientes, courageuses, fortes et pleines de vie. Eugénie, Suzette et Julia se ressemblent beaucoup, tant par les gènes que par l’amour de la vie et l’amour de « l’amour ».

J’ai adoré ce livre qui nous balade d’époque en époque. De l’après-guerre de 14-18, la guerre de 39-45 jusqu’à 2013.

La plume est touchante, on sent qu’il y a de la recherche et de l’intérêt pour ces époques historiques. Les personnages sont touchants de sensibilité, vibrant d’émotions. Bref, j’ai passé un bon moment, émue par certaines histoires.Nous oublions vite d’où nous venons/

Ce roman est un hymne à l’amour et à la résilience.



Citation préférée :

« Quand on a l’impression de se battre contre des vents contraires, la réponse à nos maux se trouve souvent au cœur de nos racines ».




Secrets de famille, femmes fortes, retour aux sources et pâtisserie. Julia débarque dans sa famille, en plein cœur de la Touraine. Déchue d'un concours de pâtisserie dont elle était membre du jury, la jeune femme ne va pas bien et sa vie part en vrille. Elle décide de se rapprocher de sa famille paternelle, et surtout de Suzette, sa grand-mère, qui vient d'intégrer un EHPAD. Et si cette dernière l'accueille à bras ouverts, ce n'est pas le cas d'Alex, le cousin de Julia, qui lui en veut de son silence radio durant des années… De son côté, Suzette, qui rêverait de voir renaitre la pâtisserie familiale, va proposer un pacte aux deux cousins... Julia va plonger dans les affaires familiales, et va notamment découvrir l'histoire d'Eugénie, son arrière-grand-mère, qui a quitté le village en 1919 pour d'obscures raisons… Eugénie, qui a atterri chez sa tante, esseulée, dans les faubourgs parisiens...

3 vues0 commentaire
bottom of page