top of page

Mon retour sur "L'ombre d'un secret"

Dernière mise à jour : 30 juin 2023


Mon retour sur « L’ombre d’un secret » de Virginie Saint-Martin. Je remercie chaleureusement @city éditions pour l’envoi en SP. Virginie Saint-Martin a connu un succès livresque avec « Les yeux en amande », finaliste du prix des étoiles 2022 avec Librinova. Nous nous suivons sur Instagram depuis quelque temps et j’apprécie qu’elle soit la marraine pour la catégorie rose du concours @entraide auquel mon roman initiatique participe.



J’ai lu « L’ombre d’un secret » en quelques jours seulement. L’histoire m’a emportée dans un festival d’émotions. À l’aube de la seconde guerre mondiale, Alphonsine, une jeune paysanne, fuit son village breton pour Paris. Au cœur de la Capitale, elle travaillera en tant que domestique auprès d’un couple juif, Les Chemtov. Elle se liera rapidement d’amitié avec sa collègue Zofia, une jeune Russe qui a suivi les époux ainsi que Julien, un jeune homme charmant et charismatique. Amitié, amour, résilience se dessinent en filigrane de ce roman historique émouvant.


Mon avis :

Le roman n’est pas qu’historique puisqu’il retrace une saga familiale au travers les 20e et 21 è siècles. Le roman se décompose en quatre parties ; LA première est consacrée à la jeunesse d’Alphonsine, la seconde à son intégration professionnelle au sein du couple d’intellectuel les Chemtov. Les deux dernières parties, quant à elles, narrent l’histoire des descendantes et plongent le lecteur au cœur du secret, - ou devrais-je écrire au cœur « des » secrets.

À travers les chapitres, on fait front avec Alphonsine qui possède en elle, une résilience et un courage à toute épreuve. Dès ses dix ans, son caractère est déjà bien affirmé. Elle sait ce qu’elle veut et s’en donne les moyens. En quittant tout à ses 17 ans, elle réalise son premier rêve : celui de voler de ses propres ailes et de quitter la pauvreté. À l’aube de la seconde guerre mondiale, elle va comprendre que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Une terrible épreuve va lui tomber dessus, en plus de la montée du fascisme et des horreurs de la guerre. Femme moderne et féministe avant l’heure, Alphonsine apprendra à surfer sur les vagues tumultueuses de la vie. Pour elle, toute personne a « les ressources en elle pour trouver les solutions qui vont lui permettre de dépasser ce qu’elle a enduré ». En clair, à cœur vaillant, rien

Mon avis : Virginie a une plume addictive, délicate. Son talent est affirmé par ce roman historique ; Bravo Virginie, tu nous offres un voyage palpitant et émouvant !


Citation préférée

Trouver du positif dans les pires situations, c’est possible ! si on passe au-delà des préjugés et que l’on est actrice de son existence, on peut soulever des montagnes

13 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page