top of page

Mon retour que "Et que quelqu'un vous tende la main"

Dernière mise à jour : 6 juil. 2022

Mon retour sur « Et que quelqu’un vous tende la main » de Carène Ponte.

C’est le second roman que je lis de l’auteure et encore une fois je l’ai dévoré. L’histoire est addictive ; et la plume, bourrée d’humour et d’amour. Ce livre est une drogue ! Quand on le commence, on ne peut s’arrêter !



Mon avis

L’histoire met en lumière trois femmes au karma compliqué. Deux d’entre elles, Valérie et Anna, se rencontrent au jardin des Cybèles, un centre de repos. Sur le conseil de leur psychologue, elles sortent de leur zone de confort et de cette maison de repos pour se rendre dans une pâtisserie tenue par la pétillante Charline. Les deux femmes ignorent qu’elle aussi traverse des tumultes. Une nouvelle dramatique va chambouler l'existence de la pâtissière et perturber ce fragile équilibre.

C’est alors que Valérie et Anna décident de s’évader de leur routine en emmenant Charline en virée au bord de la mer. L’occasion pour elles de lui remonter le moral et bien évidemment se découvrir un peu plus et de panser leurs propres plaies. Une amitié, que belle amitié va naitre de cette escapade et les secrets vont remonter et les blessures se réparer grâce à cette connivence pleine d’humour et d’amour.

Chacune a ses problèmes, un passé douloureux et leur rencontre pourraient bien leur permettre de relativiser et de trouver les clés pour changer de trajectoire et évoluer.

Ma conclusion

Ce livre est une véritable bouffée d’optimisme. L’auteure glisse de conseils (notamment les petites cuillères) pour voir le verre à moitié plein et regarder la vie avec des lunettes roses. C’est un vrai ascenseur émotionnel ce bouquin ! Une vraie ode à l’entraide, l’empathie , à l’amitié avec un grand A

À dévorer et redévorer !


Mon passage préféré :

Ceux qui sont partis ne doivent pas emporter ceux qui restent avec eux

Kommentare


bottom of page